COMMENT MIEUX ORGANISER SON TEMPS DE TRAVAIL SCOLAIRE POUR ETRE MOINS STRESSE ?

 Vous avez un enfant complètement dépassé par la tonne de travail scolaire à réaliser, qui ne parvient pas à S’ORGANISER et se demande par où commencer ? Il ne sait pas comment s’y prendre pour être efficace et ne pas perdre son temps ?

Vous cherchez une méthodologie efficace pour qu’il réussisse à réaliser tout son travail scolaire dans les temps impartis par les professeurs SANS STRESS tout en voulant être sûr/ sure qu’il a appris et compris correctement ses cours et qu’il avance sereinement dans son apprentissage scolaire ? Vous souhaitez plus que tout qu’il reprenne progressivement CONFIANCE EN LUI tout en devenant AUTONOME ?

Je vous comprends ! c’est le RÊVE de tous les parents !

 

”   Imaginez un instant avoir cette aide précieuse. “

 

A travers mon expérience d’enseignante, de coach et de maman, j’ai pu constater que de nombreux enfants/élèves manquent de méthodes, d’organisation pour travailler efficacement, qu’ils sont vite démotivés et perdent confiance en leurs capacités.

J’ai eu l’idée d’écrire un livre qui vous permettra d’aider votre enfant à mieux s’organiser et à devenir AUTONOME en se sentant confiant dans ses progrès. Comment ? En prenant de BONNES HABITUDES qui l’aideront à progresser vers un objectif concret : LA RÉUSSITE !

Je vais délivrer à votre enfant quelques astuces pour mieux s’organiser et travailler efficacement issues de mon livre :

« LES HABITUDES DES ÉLÈVES QUI RÉUSSISSENT » 

https://amzn.to/3bl6fra

1- Planifier ses tâches :

Tout d’abord, il est important de gérer tout son travail à accomplir, et ce, sur un mois. C’est pourquoi il est important d’avoir en sa possession : un agenda, un semainier et un planning mensuel. Le semainier est pratique pour visualiser les tâches au quotidien et les révisions sur la semaine. Le planning mensuel permet de programmer les révisions pour les contrôles ou les révisions des fiches de mémorisation[1] et les travaux donnés à l’avance par les enseignants.

 En fin de journée, il est nécessaire de faire le bilan des tâches réalisées dans la journée et celles à réaliser et à préparer pour le lendemain.

Prenez en compte à la fois vos tâches à réaliser sur le long terme ou moyen terme, et les tâches urgentes, petites ou grandes, à prévoir pour la journée à venir. Et vérifiez votre agenda.

Quand vous devez choisir parmi les tâches urgentes, choisissez d’abord les plus courtes et les plus faciles à réaliser : vous en serez ainsi rapidement débarrassé. Et vous pourrez vous concentrer sur les tâches les plus délicates.

Il est préférable d’effectuer d’abord les tâches les plus difficiles quand vous êtes le plus « en forme ». Les autres, surtout si elles sont vraiment faciles et agréables, s’effectueront ensuite bien plus naturellement.

 

Comment s’organiser ?

 Ecrire sur votre planning mensuel tous les devoirs/contrôles à rendre et les révisions à réaliser ;

  • Ecrire sur votre semainier tous les devoirs et les leçons à apprendre et les fiches de mémorisation à rédiger ;
  • Ecrire sur votre bilan du jourles tâches non effectuées, les reporter sur votre semainier et prévoir le travail pour le lendemain. Le fait de préparer sa journée du lendemain évite le stress, la peur d’oublier de faire un devoir, un exercice, et permet d’avancer plus serein dans son travail.
  • Vous pouvez télécharger et réaliser un planning/agenda en ligne sur Internet comme « Google agenda » pour avoir des alertes sur votre téléphone des travaux à réaliser.

2- Visualiser sa journée :

 Chaque matin, il est utile de se visualiser en train de vivre sa journée idéale, d’exécuter les tâches prévues la veille en toute facilité, avec confiance et plaisir. Elles auront été planifiées rigoureusement et priorisées la veille au soir.

Visualiser sa journée le matin, permet d’envisager la journée de travail de bonne humeur, de ne pas perdre du temps et d’être efficace.

3- Demander de l’aide :

Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à ses amis, ses camarades, sa famille ou à ses enseignants.

Comment ? En écrivant sur PRONOTE, l’ENT, sur les groupes de travail, sur les réseaux sociaux, etc.

Étudier avec les autres permet de sentir moins seul, plus motivé et plus confiant dans son travail.

4- Apprendre efficacement ses cours sans perdre de temps :

  1. FICHE DE MÉMORISATION ACTIVE

En sachant que la mémorisation passive (lire, essayer de retenir) est inefficace[2], il est préférable d’opter pour la mémorisation active[3].

Cela consiste à ne se focaliser que sur les essentiels[4] du cours et donc à savoir synthétiser (ne relever que les informations principales). Pour synthétiser le cours, il est nécessaire de le comprendre et de le retranscrire avec ses mots (afin de s’approprier le cours et de mieux le retenir). Il faut savoir que le cerveau retient mieux si nous nous posons des questions pour apprendre : il devient ainsi actif et plus efficace pour la mémorisation.

Concrètement, la fiche de mémorisation se réalise sous la forme de questions (simples)/réponses (synthétiques). Ce qui importe est de pouvoir cacher la réponse pendant que nous nous posons la question.

Le travail personnel (les devoirs) consiste finalement à maintenir les informations dans ta mémoire.

Plus tu attends pour réviser un cours, plus tu perds des informations et plus tu auras besoin de temps pour revenir au niveau (%) attendu.

Si tu es stratégique et que tu n’aimes pas passer trop de temps sur tes devoirs, tu as tout intérêt à réviser un moment tous les soirs, tu gagneras du temps (notamment pour les élèves « dys » : dyslexiques, dyspraxiques, dysphasiques, etc. ou TDAH) et ça réduira la fatigabilité. Un peu tous les jours vaut mieux que beaucoup sur une journée, surtout que tu risques de tout oublier très vite et donc de perdre du temps que tu pourrais consacrer à tes hobbies.

Les recherches (les travaux de Thomson, Wengler et Bartling en 1978) montrent que de créer des fiches de mémorisation active contribue fortement à la performance de la mémorisation.

Cependant, l’oubli des données sémantiques étant un phénomène naturel, pour retenir sur le long terme, plusieurs reprises des essentiels sont indispensables, espacées dans le temps, selon les courbes générales universellement admises d’Ebbinghaus.

La courbe d’oubli d’Ebbinghaus, 1885[5]

Pour que le cerveau comprenne que l’information que nous sommes en train d’apprendre doit être retenue sur le long terme (et est donc importante), nous devons la revoir au moins 4 fois (et c’est valable pour tout apprentissage).

Dans le cas contraire, le cerveau décrète que l’information en cours d’apprentissage n’est pas fondamentale et l’extinction est rapide.

Le premier apprentissage interpelle le cerveau. Le deuxième (qui doit s’effectuer quelques heures après le 1er) est moins exigeant et persiste plus longtemps car le cerveau est plus attentif à comprendre l’information qu’on lui propose à nouveau.

Après plusieurs réapprentissages de plus en plus espacés, l’acquisition devient plus durable. Nous admettons généralement que les reprises doivent s’effectuer de cette manière : 1 (avec deux apprentissages le même jour), 2, 4, 8 (semaines) etc.

Le meilleur moyen de vérifier que nous avons mémorisé de façon durable c’est lorsque nous sommes capables de restituer les informations reçues en les expliquant comme le font les enseignants.

“Si vous n’êtes pas capable d’expliquer quelque chose à un enfant de 6 ans, c’est que vous ne le comprenez pas vous-même”.  Albert Einstein

  • Vous pouvez réviser votre fiche de mémorisation de manière ludique comme un jeu de questions/réponses avec des amis, des proches, en cachant la réponse. Celui qui donne le plus de réponses justes à gagner.

Toutes les questions dont vous ne connaissez pas les réponses vous les mettez de côté pour les reprendre après. Vous verrez qu’à force de répétition, vous aurez acquis pleins d’informations.

5- Ne pas procrastiner / être proactif et motivé :

Procrastiner (l’art de remettre au lendemain ce que nous devons réaliser maintenant) nous empêche d’agir et de terminer nos tâches et d’atteindre nos objectifs au point de nous faire perdre confiance en nous.

 Comment rester proactif et motivé ?

La détermination fait appel à des compétences émotionnelles qui nous permettent d’atteindre nos buts, notamment l’engagement face à soi-même, à son travail, aux objectifs d’un groupe, d’une entreprise.

Tu peux utiliser la méthode « des 5 minutes » : quand nous avons du mal à nous mettre au travail, une technique consiste à nous contraindre à agir juste 5 minutes (nous le dire mentalement). Cela fonctionne et souvent, après que se soient écoulées les 5 minutes, nous continuons de travailler sans nous en rendre compte. C’est le fait de nous dire que nous n’allons travailler que 5 minutes qui déclenche l’envie de nous mettre en action, le cerveau ne considère pas cette action comme un réel effort à fournir.

Il est important d’être proactif. Cela signifie avoir la pleine conscience de tous ses actes et de leurs conséquences. Tu dois prendre conscience que tu es l’auteur de la réussite (ou de l’échec) de ton apprentissage scolaire et des actions que tu dois entreprendre pour atteindre tes objectifs.

Tu dois également mettre en place l’habitude de la persévérance : pratiquer, échouer, recommencer avec à chaque fois une introspection pour trouver les solutions aux erreurs commises jusqu’à obtenir les résultats souhaités.

Il est nécessaire de s’accorder des pauses : ne pas rester trop longtemps sur un travail car en général, l’attention n’excède pas 20 minutes. Alors, faire des pauses courtes (même 5 minutes) peut être bénéfique pour un apprentissage réussi.

Il suffit de te lever, de bouger un peu pour détendre tes muscles, de respirer à la fenêtre, d’aller boire un verre d’eau, de prendre un thé, etc.

 

6- Rester en forme :

Commencer sa matinée par une bonne douche qui nous réveille ou après avoir réalisé notre séance de sport matinale est essentiel pour se sentir en pleine forme et attaquer notre journée de bonne humeur.

Nous savons aussi que le bien-être de notre cerveau et de notre corps, passe également par une bonne alimentation.

Il faut éviter de manger trop de mauvais glucides (voire ne pas en manger du tout) et s’alimenter suffisamment et raisonnablement de tout pour que notre corps se sente en pleine forme.

Le conseil le plus important à te donner est de boire suffisamment tous les jours (minimum 1.5 litre par jour pour un adulte). Des chercheurs de l’université de l’est de Londres ont montré que notre cerveau est plus rapide quand il est bien hydraté[6].

Enfin, il est important que tu respectes tes nuits. Pendant le sommeil lent, la mémoire archive les connaissances et les faits ; durant le sommeil paradoxal, celui des rêves, elle enregistre les gestes qui effectuent les tâches[7].

Il est préconisé de dormir 9 à 12h pour les enfants de 6 à 12 ans et entre 8 à 10h pour les adolescents de 13 à 18 ans[8] et 7 à 9h pour un adulte.

Pour l’adolescent, le sommeil lent profond (celui qui permet de : récupérer physiquement, restaurer l’énergie, s’adapter à son environnement et sécréter les hormones) diminue en portion et en durée, ce qui est lié à la puberté, époque où de nombreux changements hormonaux interviennent.  « Sur le plan des rythmes biologiques, l’horloge interne de l’adolescent a tendance à se décaler avec un endormissement et un réveil plus tardifs. »[9].

Il est donc important de faire attention à respecter un bon rythme de sommeil avec certaines règles de base pour pouvoir dormir au moins 8 heures :

  • Le moment pour s’endormir est différent pour chacun selon son rythme biologique et son état de forme. Mais en tant qu’apprenant, tu dois t’organiser selon le rythme de tes obligations sociales, scolaires et familialeset cela, que tu sois « couche-tard » ou « couche-tôt ».
  • De plus, il faut que tu saches qu’au cours de la période de sommeil, 4 à 6 cycles de 90 minutes vont se succéder[10], mais ce sont les premières heures du cycle qui sont les plus efficaces pour récupérer.[11].

 Le manque de sommeil ne se rattrape pas en dormant plus le weekend: « la qualité du sommeil se détériore quand le sommeil est trop décalé : deux heures de décalage entre l’heure de lever de la semaine et celle du week-end est le maximum de ce que peut absorber l’horloge biologique sans conséquences négatives »[12].

  • Si tu te sens fatigué dans la journée tu peux t’octroyer une sieste: soit tu es très fatigué·e et tu optes pour une sieste longue en respectant un cycle complet de 90 min, soit tu as juste « un petit coup de mou » et tu te reposes 10-15 minutes.

Cette micro-sieste offre un réel regain d’énergie : il ne faut pas t’en priver. Cependant, il faut éviter les siestes de fin d’après-midi qui peuvent entraîner une chute de la pression de sommeil et donc cela risque de t’empêcher de t’endormir le soir.

Il est essentiel de pratiquer du sport est connu pour aider à s’ouvrir au raisonnement et permet de libérer la dopamine, hormone qui nous permet de nous sentir bien.

L’exercice physique optimise les performances et la santé mentale.

J’espère que ces ASTUCES vous permettront d’aider votre enfant pendant cette période un peu spéciale durant laquelle il manque de repères : il a plus que jamais besoin d’aide.

 Retrouvez d’autres astuces pour mieux apprendre dans le livre : https://amzn.to/3bl6fra

Dans cet ouvrage, vous découvrirez : comment fonctionnent les habitudes et comment en adopter de nouvelles sur le long terme pour devenir AUTONOME et se sentir CONFIANT dans tes PROGRÈS.

Ce livre offre à votre enfant de nombreux exercices et outils efficaces et plaisants pour développer ses compétences (organisation, motivation, confiance en soi, etc.) des techniques de développement personnel (méditation, cahier de gratitudes, etc.) et des conseils pour étudier dans les meilleures conditions possibles (nutrition, sommeil, etc.).

Si vous souhaitez que votre enfant passe à l’action et devienne responsables de sa RÉUSSITE, alors ce livre est pour lui !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’espère que ces ASTUCES vous permettront d’aider votre enfant pendant cette période un peu spéciale durant laquelle il manque de repères : il a plus que jamais besoin d’aide.

 

Retrouvez d’autres astuces pour mieux apprendre dans le livre : https://amzn.to/3bl6fra

Dans cet ouvrage, vous découvrirez : comment fonctionnent les habitudes et comment en adopter de nouvelles sur le long terme pour devenir AUTONOME et se sentir CONFIANT dans tes PROGRÈS.

Ce livre offre à votre enfant de nombreux exercices et outils efficaces et plaisants pour développer ses compétences (organisation, motivation, confiance en soi, etc.) des techniques de développement personnel (méditation, cahier de gratitudes, etc.) et des conseils pour étudier dans les meilleures conditions possibles (nutrition, sommeil, etc.).

Si vous souhaitez que votre enfant passe à l’action et devienne responsables de sa RÉUSSITE, alors ce livre est pour lui !

Vous pouvez me retrouver :

 

En allant sur mon site : www.apprendre-efficacement.fr où vous trouverez d’autres informations, astuces, conseils et méthodes pour améliorer son apprentissage.

Votre enfant pourra écouter GRATUITEMENT un exercice de respiration pour se recentrer sur lui, se calmer et avoir accès à ses capacités avant tout apprentissage.

 

De nombreux cadeaux sont offerts : méditation/ancrage sur la confiance en soi, planning hebdomadaire, semainier, etc.

  • sur ma page pro Facebook « VD Coaching » : «bit.ly/2HKIJWX » ;
  • Sur Instagram : Vdauchez ;
  • En m’envoyant un courriel : val@gmail.com.

Je propose également d’accompagner votre enfant et de l’aider à se découvrir et à libérer son potentiel avec du coaching (Motivation- Concentration – Confiance en soi -Gestion du stress – Oral- Méthodologie, etc.) en Visio (Messenger, Skype, etc.).

 

Retrouvez le livre sur ce lien : https://amzn.to/3bl6fra

A bientôt !

“Il nous appartient de libérer notre potentiel et de croire en nous !” V.D.

« La somme de tes actions de tous les jours forme qui tu seras dans six mois, un an. Alors agis pour toi chaque jour. » Valérie Dauchez.

« Les succès ne frappent jamais au hasard : ceux qui réussissent, ceux qui gagnent sont d’abord des personnes qui ont cru en elles. » D. Glocheux

.

[1] Dauchez. V., Apprendre efficacement, c’est possible., 2018, P.113.

[2] La mémoire passive ne permet pas de retenir sur le long terme.

[3] La mémoire active avec reprises de manière espacées dans le temps, permet de retenir sur le long terme voire à vie.

DAUCHEZ V., Apprendre efficacement, c’est possible., 2018.p. 114

[4] DAUCHEZ. V., Apprendre efficacement, c’est possible., 2018, Les essentiels : voir dans « Annexes », p. 141.

[5] EQUIPE SCIENCES COGNITIVES, La consolidation mnésique pour apprendre et réussir à long terme, in Comment changer l’école, in Sciences cognitives. [Consulté le 6 février 2020]. Disponible sur : https://sciences-cognitives.fr/consolidation-mnesique-apprendre-reussir-a-long-terme/

[6] MACRAE, F. Pour de meilleurs résultats d’examen, buvez simplement de l’eau, in Le Daily Mail, in Mail Online. [En ligne le 10 mars 2009]. [Consulté le 10 juillet 2018]. Disponible sur :

https://www.dailymail.co.uk/health/article-1160836/For-better-exam-results-simply-drink-water.html

[7] SEVE, M.M., Sept trucs malins pour entretenir sa mémoire, in L’express. [En ligne le 23 juillet 2014]. [Consulté le 19 juin 2019]. Disponible sur : https://lentreprise.lexpress.fr/rhmanagement/efficacitepersonnelle/sept-trucs-malins-pour-entretenir-sa-memoire_1560883.html.

[8]Le sommeil de l’adolescent. In Réseau Morphée. Réseau Morphée Association, 16 août 2018, 4 octobre 2018. [consulté le 11 novembre 2019]. Disponible sur : https://sommeilenfant.reseau-morphee.fr/ado/sommeil-de-ladolescent/?fbclid=IwAR38mf_bGEY0w1yRGTAp68Wc3zCRT-FMZDnbW5QguPPMr4FOlzm5wXKdN14

[10] CHAUZI, B., Sommeil et récupération. In Entrainement Sportif Pour Tous. [En ligne. 29 mars 2008, 30 juin 2019]. [Consulté le 4 février 2020]. Disponible sur : https://entrainement-sportif.fr/bien-dormir-pour-recuperer.htm.

[12] Idem 1.

3 Page 31.

Add A Comment